Compte-rendu de l'assemblée générale d'Expressions Littéraires Universelles

Publié le par Expressions Littéraires Universelles

Il y a d’abord eu les appels téléphoniques et électroniques des adhérents ou invités qui ne pouvaient pas venir et s’en excusaient. Une dizaine en tout. C’est un peu comme donner un coup de bâton à un coureur juste avant l’épreuve, ça lui coupe les jambes, mais il s’élance quand même. Les plaques de pizzas étaient commandées et les boissons achetées : l’assemblée générale allait bien avoir lieu, tant pis pour les absents !


Il vint plus d’une vingtaine de personnes, moins que l’an passé, plus les représentants des trois journaux locaux.

Ce soir, nous ne le savions pas, bien que nous soyons en milieu de semaine, il y avait au moins trois assemblées générales parmi lesquelles certains invités adhéraient aux trois. Diable ! Amnesty International et le secours populaire, c’est du lourd !


AG 20130130


Nous avons quand même été gâtés. Une élue du Conseil régional et un représentant du Conseil général, nos deux plus gros soutiens financiers sont venus, c’était une première. Il était bon qu’ils fussent là, l’occasion pour eux de toucher du doigt nos actions, notre engagement, la dynamique des bénévoles. La représentante du Crédit Mutuel, 3e financeur de l’association, avait un Conseil d’administration. Nous avons annoncé le maintien de la subvention pour le salon à sa place, l’accord de la direction venait d’être confirmé le jour même.

Puisque nous en sommes aux bonnes nouvelles, France Bleu Vaucluse confirme son partenariat pour l’Antre des livres et le Prix première chance à l’écriture. Quant aux parrains du Prix quelques-uns d’entre eux vont adhérer à ÉLU en soutien.

 

Les actions d’ÉLU, passées au crible, résultats et projets : tout avance, tout va dans le bon sens.

logo Prix1Le Prix première chance permet un échange adultes/lycéens très constructif. Partager, transmettre des compétences à des adolescents, offrir un contrat d’édition à un primo-écrivant, des parrains de renom qui s’investissent… que demander de plus ?

L’an passé, nous (le jury) avions refusé de céder à la facilité en élisant un manuscrit qui ne le méritait pas. Cette année, c’est Aurélie Fredy, de Marseille, qui a gagné. Elle rencontrera les lycéens ce lundi 4 février, de 10 h à 12 h, puis elle aura un long entretien avec Corinne Niederhoffer, d’Élan Sud, pour préparer le travail sur son manuscrit en prenant en compte toutes les remarques du jury.

 

TDL_salon.jpgCette année, le salon de l’édition indépendante, l’Antre des livres, a été une réussite sur tous les plans. C’était la première fois qu’ÉLU avait la totale direction du salon, plus de parasites sur la ligne éditoriale et la réelle intention que cette manifestation devienne la référence dans le Sud des salons de l’édition indépendante.

Il n’existe aucun réel salon d’éditeurs indépendants dans le grand quart sud-est. Beaucoup d’organisateurs mélangent les auteurs « people », les auteurs autoédités, les maisons d’édition à compte d’auteur… et quelques éditeurs indépendants ! Aucune visibilité pour le public de lecteurs avertis.

Des bénévoles de 16 à 77 ans qui travaillent ensemble, des éditeurs qui ont doublé leur chiffre d’affaires par rapport à l’an passé alors que beaucoup de salons ont baissé leur résultat en 2012 ; ces mêmes éditeurs qui resignent en majorité pour 2013, des visiteurs qui repartent avec 5 ou 10 livres, le sourire en prime !

Que demander de plus ?

Continuer, affiner, améliorer… mais aussi obtenir un jour la salle municipale Daudet, plus adaptée à la manifestation : plus grande, centrale, proche de la sortie des deux autoroutes A7 et A9, immense parking gratuit.

Nous l’avons encore constaté cette année, les visiteurs sont venus, en plus du secteur d’Orange, du triangle Lyon, Marseille, Montpellier.

 

Hertier20130118-1Les rencontres littéraires continuent d’être fréquentées avec assiduité. L’objectif de partager avec le plus grand nombre de personnes notre amour des mots, associés à d’autres disciplines, sans distinction d’origine, d’âge, de couche sociale ou culturelle permet à des personnes souvent exclues de genre de rencontres, non seulement d’y assister, mais aussi d’en être les acteurs.

 

Les rapports, moral et financier, ont été validés à l’unanimité.

 

Michele pouget 7147L’assemblée s’est terminée autour d’un verre et d’une part de pizza…

Toutes les personnes présentes, adhérents 2012 ou pas, ont adhéré pour 2013. Très bon signe, car une association se doit d’être visible face aux sponsors, autant en qualité qu’en quantité d’adhérents.

Soutenir, c’est très bien, participer, c’est aussi très bien. Bénévoles bienvenus, contactez-nous.

 

Objectif 2013 : dépasser les 50 adhérents.

Il est toujours possible de devenir lecteur pour le Prix première chance à l’écriture, même à distance, certains le font déjà.

Pour l’Antre des livres des 1er et 2 juin, les bénévoles sont aussi les bienvenus. Plus il y aura de personnes, plus chacun pourra assister aux rencontres et animations, tout en participant au salon.

Participer à une AG, c’est l’occasion de faire le point, de prendre du recul sur l’ensemble des actions menées, c’est resserrer les liens, en créer de nouveaux, c’est aussi passer un bon moment entre bénévoles. C’est ce qui s’est passé hier soir.

 

Photo du bureau : Cécile JACQUES

Publié dans édition 2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article