Une Assemblée générale dense

Publié le par éditions Elan sud

Lundi 18 janvier, les adhérents et sympathisants de l’association Expressions Littéraires Universelles [ELU] étaient invités à l’Assemblée générale annuelle. Rendez-vous convivial, mais surtout, l’occasion de faire le point sur les actions menées en 2015 et les projets 2016.

L’année 2015 a été une année de continuité et de transition. La continuité dans l’objectif de partager les mots, les livres, le goût de la lecture avec le plus grand nombre, sans distinction, tel qu'écrit dans l’objet social de l’association. Et la transition grâce à la nouvelle implantation de l’Antre des livres.
2015 a encore été une année très active, grâce à tous les adhérents, bénévoles impliqués dans les actions, partageant de nombreux moments de convivialité, de simplicité et d’échanges.

Le Prix première chance à l’écriture a encore été l’occasion de proposer aux lycéens d’affiner leur sens critique de la lecture. Un roman, ce n’est pas qu’une histoire plus ou moins bien racontée, mais une somme de travail sur le fond et la forme que nous aidons les membres du jury à appréhender pour mieux l’apprécier.
Les échanges autour des manuscrits ont été très dynamiques, de belles participations ont permis à chacun, adultes et lycéens, d’ouvrir son regard sur celui de l’autre.
Yves Bichet, le parrain 2015, s’est complètement investi en participants aux rencontres avec les lycéens, apportant son regard d’auteur et cinéaste.
Le lauréat 2015 est Cédric Totée pour son manuscrit : Soupe de concombres et petites contrariétés. Il a rencontré les lycéens le 28 janvier.

• Les rencontres littéraires toujours aussi fréquentées répondent bien à notre objectif : accueillir le plus grand nombre de personnes autour des livres, des textes lus, déclamés et chantés. Le public est venu de toute la région, une centaine de kilomètres à la ronde. Le plaisir de découvrir de nouvelles personnes, de renouveler les conversations, d’élargir les cercles, de réunir les générations différentes. Littérature, théâtre, poésie, musique, chansons… sujets toujours très diversifiés pour que chacun puisse s’exprimer, avoir le choix d’être spectateur ou acteur.

• L’antre des livres a connu un renouveau cette année en s’installant à l’espace Daudet au centre-ville. Emplacement stratégique proche des axes de circulation, plus de place, grand parking, tous les ingrédients étaient là pour renouer avec l’affluence des grands jours et pour tenir son rôle de point d’orgue de l’année qui englobe les autres actions : rencontres avec des éditeurs, des auteurs, des illustrateurs, croisement des disciplines dont dépend le livre.
C’est aussi le point d’orgue de la mobilisation des bénévoles, toujours plus nombreux, on ne les compte plus, 50, 60… on ne sait plus ! Chacun à sa façon, selon sa disponibilité et ses moyens, participe à ce que ce Festival de l’édition indépendante soit un bel événement. Les nouveaux bénévoles, dont certains habitent à plusieurs centaines de kilomètres, prennent leurs congés pour participer au Salon.

2015, c’est :

9 soirées autour des mots, des livres, du théâtre, de la peinture et de la musique
6 rencontres et réunions pour le Prix première chance à l’écriture
Des réunions de travail pour le festival de l’édition indépendante L’Antre des livres
1 mois intense de préparation du festival + 3 jours de Salon
Des réunions de travail pour la synthèse du Salon et la préparation de 2016
Plus tout le travail quotidien
La tenue de stand de livres avec des bénévoles sur des Salons du livre et marchés de Noël

Pour 2016, de nombreux projets pour améliorer encore l’offre du programme du festival l’Antre des livres, à découvrir au fur et à mesure…

Les sponsors publics et privés, ainsi que la presse ont été largement remerciés pour le soutien qu’ils nous apportent.

Une Assemblée générale dense
Une Assemblée générale dense
Une Assemblée générale dense
Une Assemblée générale dense

Publié dans édition 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article